Investir au Congo 2015 (ICB) : Le forum a tenu toutes ses promesses

Au  total 700 participants  sur les 800 attendus ont répondu présents au Forum ICB 2015 qui s’est tenu du 19 au 21 novembre 2015 à Brazzaville. Le clou de l’événement  a été la signature de plusieurs accords et des déclarations d’intentions.

Un bilan positif après deux jours de plénières, d’ateliers, de rencontres B to B et G to B. Le forum ICB a refermé ses portes  sur une note de satisfaction qui augure de bonnes perspectives. Pour le Ministre d’Etat, Isidore Mvouba, « ICB a tenu ses promesses, toutes ses promesses » sentiments partagés par l’ensemble des organisateurs et confortés par les partenariats qui ont été noués entre les hommes d’affaires congolais et étrangers. Notamment la Chambre de commerce de Brazzaville et le patronat turc ou encore les protocoles d’accord conclus par Congo Capital Entreprises, chargé de rechercher des investisseurs pour la reprise partielle de 47 entreprises publiques du pays, avec la Confédération générale des entreprises marocaines, le principal syndicat patronal du royaume et le Centre marocain de promotion des exportations (Maroc Export). Ces derniers devant appuyer Congo Capital Entreprises dans son développement. L’Agence pour la promotion des investissements a pour sa part signé des protocoles d’accord avec d’un côté Maroc export et de l’autre Casablanca Finance City Authority.

A mettre également au crédit de ce forum, des intentions d’installation à l’instar de  Amar Seklouli, patron de la Société algérienne de fabrication des céramiques (Safcer), spécialisée aussi dans le grès et la porcelaine, qui envisage d’implanter une unité de production au Congo, à condition de sécuriser l’approvisionnement en calcaire. L’Ivoirien Siriki Sangaré, PDG du groupe immobilier Opens Holding, est décidé à participer à la promotion du logement social.

Rappelons qu’à l’ouverture du Forum le ministre du Développement industriel et de la promotion du secteur privé soulignait que ICB 2015 avait « pour ambition d’ouvrir les portes du Congo à toutes celles et tous ceux qui désirent faire des affaires dans notre pays, ils n’auront pas à le regretter tant les opportunités y sont légions »,

Le président Sassou N'guesso pour sa part déclarait que « Aujourd'hui, les initiatives privées se multiplient, les investisseurs publics et privés sont en progression notable chaque année au Congo, 3.000 entreprises sont créés. J'encourage les investisseurs déjà présents chez nous à continuer. J'encourage d'autres à venir nous rejoindre dans cette aventure où le compte de chacun est garanti. Je vous invite à venir poursuivre avec nous notre chemin, celui du Congo qui croit en lui-même, en ses partenaires, en son avenir ».

IL faut noter que la République du Congo offre d’importantes opportunités d’investissement notamment dans les secteurs agricole, forestier et maritime et ce dans l’optique de réaliser l’objectif d’un Congo émergent à l’horizon 2025. Selon les statistiques, le pays dispose de 12 millions d’hectares de terres arables dont seulement 3% sont mis en valeur. Dans le secteur de la pêche continental et maritime, le potentiel annuel est évalué à près de 100.000 tonnes, au moment où le secteur forestier est riche de quelque 22 millions d'hectares de réserves forestières.

 

Le Congo est membre de la CEMAC et de la CEEAC, deux ensembles économiques régionaux qui représentent un marché de plus de 120 millions de consommateurs. Le pays dispose de 6 milliards de barils de pétrole et d'importantes réserves de gaz ; 22,2 millions d'hectares de forêts couvrant 65% du territoire national, source diversifiée d'opportunités ; 10.000 espèces de la faune et de la flore, avec plusieurs parcs naturels et aires protégées autour desquels peuvent se développer une importante activité Eco-touristique

 L’État congolais a lancé un programme de privatisation de plus de 40 entreprises : 23 dans le secteur agro-industriel et industriel, 3 dans l’hôtellerie et le tourisme, 14 dans le secteur forestier, 4 dans le secteur commercial, 2 dans le secteur de l’eau et de l’électricité et 1 entreprise dans le transit et transport.

Le Forum ICB a connu la participation de plusieurs délégations venus de tous les continents et la Maroc aura battu le record avec près de 150 hommes d’affaires.




Pour recevoir la lettre d'information de l'API. Merci de remplir le formulaire
© Copyright 2015 • API Congo Tous droits reservés
SiteLock