Français | English


ACTUALITES

Amélioration du climat des affaires : le Congo crée des Zones économiques spéciales (ZES)

La loi portant création  des ZES, a été promulguée en juin dernier par le Président de la République. Cette loi n° 24 - 2017 du 09 juin 2017 détermine  leur régime et leur organisation.  Une autre loi n° 25 - 2017 du 09 juin 2017 portant création de l’agence de planification, de promotion et de développement des zones économiques spéciales a également été promulguée. 

L’Etat congolais a retenu quatre zones économiques spéciales (Zes) notamment : Ouesso, Oyo-Ollombo, Brazzaville et Pointe-Noire.

La Zone économiques spéciale de Ouesso est vaste de 73.520 hectares. Elle  a été identifiée pour l'activité industrielle : la transformation industrielle du bois en sillage et à terme, la production des meubles et les constructions immobilières. Dans cette zone, il est aussi retenu en deuxième phase, le développement de la culture du café, du cacao et la création de l’agro-industrie pour la transformation de ces produits. La troisième phase consistera à appuyer l’essor de la filière de palmier à huile.A l’horizon 2025, on pourrait comptabiliser 350 millions de dollars en ce qui concerne les impacts PIB.

La Zes Oyo-Ollombo a une superficie de 760.378 hectares et va générer plus de 120.000 emplois d’ici à 2032. Les activités industrielles retenues sont, entre autres, la production des cultures alimentaires, l’élévation du bétail, la transformation des produits agricoles en catégorie comestible et non comestible, la psyculture, les services commerciaux, le tourisme, la recherche et les services financiers.

Par contre, la Zes de Brazzaville couvrira une superficie de 164.100 hectares. La première phase est centrée sur la dynamisation de la culture de palmerais, le développement de l’horticulture, la production de carreaux et de matériaux de construction, la logistique, le transport et le stockage.La deuxième phase va se focaliser sur les énergies renouvelables et les services financiers. En termes d’emplois, cette zone comptabilisera 21.000 emplois à l’horizon 2025 et 41.000 à l’horizon 2031.

Enfin, la Zes de Pointe-Noire couvre 3.594 hectares soit 36 kilomètres carrés. Elle induira environ 28.330 emplois directs et un potentiel PIB à générer d’environ 1,116 millions de dollars US d’ici à l’an 2022. Cette zone propose plusieurs activités : le raffinage des produits du pétrole, les produits chimiques, les métaux, l’industrie alimentaire et des boissons, les minéraux non métalliques, le bois, le papier et leurs produits dérivés, les produits en plastiques, l’imprimerie et les éditions, l’installation et la réparation des machines, le tourisme, la recherche et les services financiers.

Qu'est-ce qu'une ZES?

Une zone économique spéciale (ZES) est une région géographique dans laquelle les lois économiques sont plus libérales, c’est-à-dire plus avantageuses pour les entreprises, que celles pratiquées dans le reste du pays. Ce dispositif qui offre une combinaison d'incitations fiscales, de droits de douanes favorables, des procédures douanières simplifiées et réglementations limitées a retenu l'attention de nombreux États. Lorsqu’un gouvernement crée une ZES, c'est dans le but d’attirer les investissements étrangers, la création d'emplois et surtout l'amélioration de la technologie et de la gestion. Pour cela, il met en place des mesures permettant aux entreprises de voir leurs coûts d’investissement, de financement et d’exploitation notablement réduits par rapport à un environnement économique "classique". Ces mesures incitatives sont le plus souvent des réductions ou exonérations fiscales temporaires, mais peuvent aussi être des aides directes comme les subventions à l'installation (par exemple d'une prime à l’investissement, fourniture de terrains et de locaux à prix réduit).