Français | English


ACTUALITES

Amélioration du climat des affaires et défis de croissance économique en Afrique au centre de la conférence « Ease of doing business initiative»

Annick Patricia MONGO DG API

La Directrice Générale de l’API a participé à la 9ème édition à la conférence « Ease of doing business initiative » en signe EDBI qui a eu lieu à Abidjan en Côte d’Ivoire du 26 au 28 novembre 2018.

 

La délégation congolaise était composée outre la Directrice Générale de l’API, de la Directrice Générale de la promotion du secteur privé en sa qualité de Secrétaire Permanent du Comité Interministériel pour le Climat des affaires, du Secrétaire Permanent du Comité de Privatisation, du Conseiller au climat des affaires du Ministre de l’Economie, de l’industrie et du portefeuille public et d’un responsable du projet PADEC.

 

Le thème central de cette conférence était : « Amélioration du climat des affaires et défis de croissance économique en Afrique », il s’agissait principalement de partage d’expériences et de meilleures pratiques en matière d’amélioration de l’environnement des affaires focus doing business.

 

 Une trentaine de pays africains ont participé à cet échange d’expériences au cours duquel les points forts suivants ont été dégagés des panels :

 

1°) une volonté politique forte avec un leadership à un très haut niveau dans la conduite des réformes;

 

2°) une meilleure compréhension du fonctionnement des indicateurs doing business qui passe par des séances de travail soit avec l’équipe doing business, soit avec les équipes de la SFI;

 

3°) une identification préalable et efficace des réformes à mener;

 

4°) une évaluation de la faisabilité technique des réformes;

 

5°) la mise en place des champions dans les indicateurs, c’est-à-dire les prioriser, choisir des indicateurs qui auront un impact direct soit sur la vie des populations soit sur la politique du gouvernement;

 

6°) la mise en place d’un suivi et réajustement efficace des réformes par une commission de suivi dans laquelle les plus hautes institutions sont représentées;

 

7°) une synergie des institutions de la République pour travailler sur l’amélioration du climat des affaires;

 

8°) la transformation des infrastructures comme facteur d’amélioration du climat des affaires, pour le cas de la dématérialisation des procédures administratives, la fibre optique devrait arriver dans toutes les administrations et les ménages;

 

9°) la sensibilisation des administrations, des usagers, des médias et des citoyens sur les mesures prises;

 

10°) la mise en place d’un dispositif efficace d’attraction des investissements;

 

11°) la dématérialisation des procédures;

 

12°) une forte implication du secteur privé dans la conduite des réformes à travers du dialogue public privé efficace;

 

13°) le renforcement des capacités de ceux qui doivent réformer et ceux qui doivent appliquer les réformes.

 

Il s’agissait pour la délégation congolaise de s’imprégner des meilleurs pratiques en la matière afin de faire des recommandations au gouvernement dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires.

Il s’agit pour le CONGO de poursuivre et surtout faire appliquer les réformes déjà entreprises afin qu’elles impactent son classement dans le doing business des années prochaines.