Agriculture & Agro-Industrie

Le Congo dispose de plus de dix millions d’hectares de terres cultivables dont plus de 90,0% restent disponibles. Cela représente 2,45ha de terres cultivables par habitant. En outre, situé à cheval sur l'équateur, le Congo bénéficie d’une position géographique favorable à une production agricole en continue tout au long de l'année.

Cependant, le secteur agricole congolais fait encore face à de nombreuses contraintes qui handicapent sa productivité, alors que le marché national et le marché international offrent des perspectives très encourageantes. Parmi les facteurs explicatifs de ces contreperformances, il y a notamment:
  • la forte dominance des exploitations traditionnelles de petite taille;
  • l’exode rural et;
  • le vieillissement des actifs agricoles.

Autres atouts du sous-secteur agriculture et élevage :
  • Un patrimoine dans le domaine de l’arboriculture fruitière qui ne demande qu’à être exploité : 21 espèces de manguiers, 6 de mandariniers et 4 d’orangers;
  • Grand potentiel de développement du petit bétail dans les milieux ruraux ;
  • Importantes réserves fauniques pouvant faire l’objet d’un élevage domestique.

Atouts du sous-secteur Pêche-Aquaculture :
  • Deux bassins principaux ayant chacun un grand nombre d’affluents : le bassin du fleuve Congo, du Kouilou –Niari, des lacs et des lagunes ;
  • Côte de 170 km sur l’océan atlantique ;
  • Potentiel de capture de la pêche maritime : plus de 80 000 tonnes par an ;
  • Potentiel de capture de la pêche continentale : de l’ordre de 100 000 tonnes par an ;
  • Potentiel important des bassins du Congo, du Kouilou –Niari et de la Basse Alima pour le développement de l’aquaculture ;
  • Des espèces rares et prisées qui peuvent faire l’objet d’un élevage d’exportation : les crustacés tels que les Missalas, certaines espèces de poissons comme le Malangwa, le Djombo, le Ngolo, etc.

Opportunités d’investissements

Les atouts suscités sont autant de possibilité de développement et de diversification des produits agro-industriels et halieutiques.

Plus spécifiquement, il y a possibilité de :
  • Développer des cultures de rente : cacao, café, palmier à huile, l’hévéa
  • Développer les cultures vivrières: produits maraîchers, maïs, manioc, etc…
  • Développer l’arboriculture fruitière sur l’ensemble du territoire national
  • Développer l’élevage des bovins, ovins, caprins, porcins et de la volaille
  • Réaliser les stations piscicoles et aquacoles
  • Réaliser les activités de traitement et de transformation industrielle des produits halieutiques
  • Réaliser les activités de traitement et de transformation industrielle des produits agro-pastoraux sur l’ensemble du territoire national
  • Développer les industries d’intrants agricoles et d’aliments de bétail



Pour recevoir la lettre d'information de l'API. Merci de remplir le formulaire
© Copyright 2015 • API Congo Tous droits reservés
SiteLock